Actualités Sécu

Actu Santé Bien-être

40% des cancers pourraient être évités : agir au quotidien, c’est possible.

Le ministère des Solidarités et de la Santé et l’Institut national du cancer diffusent depuis le 5 septembre une campagne d’affichage dans la presse, sur internet et en affichage numérique à proximité de certains supermarchés, dans l’objectif d’informer et inviter chacun à mieux connaître les gestes alimentaires quotidiens qui permettent de prévenir les cancers évitables.

L’Institut et le ministère rappellent le poids de l’alcool et de l’alimentation dans la survenue des cancers.

GIF - 64.1 ko

40% des cancers résultent de l’exposition à des facteurs de risque évitables, liés à nos modes de vie et à nos comportements.
Ainsi, sur les 355 000 cancers diagnostiqués chaque année en France, environ 140 000 pourraient être évités.

 

Réduire sa consommation d’alcool

GIF - 42.8 ko

L’alcool : plus de 15 000 décès par cancer sont chaque année imputables à l’alcool

6 localisations de cancers sont concernées : en consommer augmente fortement le risque de développer les cancers de la bouche, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du côlon-rectum, du sein et du foie.

Ainsi, ce sont près de :

  • 80% des cancers de l’œsophage,
  • 20% des cancers du côlon
  • et 17% des cancers du sein qui sont dus à la consommation d’alcool en France.

Il est donc recommandé de limiter, voire d’éviter la consommation d’alcool.

Pour en savoir + : consultez le dossier « L’addiction à l’alcool »

 

Privilégier les fibres

L’alimentation : 20 à 25% des cancers sont attribuables aux facteurs nutritionnels.

GIF - 51.3 ko

Facteur de protection contre les cancers, les fibres sont bénéfiques au quotidien.
La consommation de fruits, de légumes (non féculents) et de fibres alimentaires diminue les risques de plusieurs cancers notamment ceux de la bouche, de l’œsophage, du côlon et de l’estomac.Il est donc conseillé d’intégrer dans son alimentation quotidienne les céréales complètes, pâtes complètes, pain complet, riz complet et autres céréales comme le quinoa ou le seigle (pour leur apport quotidien en fibres, vitamines B ou minéraux notamment). Les légumes sont à privilégier, particulièrement les légumineuses : lentilles et haricots secs qui apportent des protéines et des fibres.

 

Limiter sa consommation de viande rouge et de charcuterie*

Les différents types de viandes sont des aliments intéressants au plan nutritionnel (apports en protéines, fer, zinc, vitamine B12). Cependant, comme pour les charcuteries, l’excès de viande rouge et de charcuterie augmente le risque de cancer. Il est conseillé de :

  • Limiter la consommation de viandes rouges à moins de 500 g par semaine (1 steak pèse entre 100 et 150 g) ;
  • Limiter la consommation de charcuteries, en particulier les plus grasses et/ou salées.

En cas de consommation, il est conseillé de réduire autant que possible la taille des portions et la fréquence de consommation, mais aussi d’alterner avec la consommation de volailles, poissons et œufs.

(*Les viandes rouges regroupent le bœuf, le porc, le veau, l’agneau, le cheval et le mouton. Les charcuteries correspondent aux viandes conservées par fumaison, séchage ou salage (jambon, lardons…).)

+ d’infos sur : http://www.e-cancer.fr/Acces-thematique/Prevention-des-cancers
Sources : Ministère des Solidarités et de la Santé – septembre 2017