Le concours

Zoom sur la 3ème édition

Cette rubrique recense les informations essentielles de la troisième édition du concours « Les jeunes et la Sécurité sociale »

Le règlement intérieur du concours précise toutes les modalités du concours. 

 

Quel est l’esprit général de cette troisième édition ?

L’édition 2019/2020 propose d’exploiter la thématique de la Sécurité sociale à travers une liste de 4 thèmes au choix à partir desquels les candidats devront produire une production. 

Un lauréat par catégorie de participation, quel que soit le thème de travail sélectionné, sera récompensé à l’issue de la phase de travail.

La nouveauté de cette édition ? Un prix du public sera également attribué.

Qui peut participer  ?

Le concours est ouvert à toutes les classes des établissements d’enseignement du 2nd degré, publics et privés sous contrat, dénommés ci-dessous :

  • les lycées d’enseignement général et technologique ;
  • les lycées professionnels ;
  • les établissements régionaux d’enseignement adapté ;

Les établissements d’enseignement agricole et les établissements français à l’étranger peuvent également participer.

Le concours est également ouvert aux établissements de l’enseignement supérieur.

 

Il présente toutefois un intérêt particulier pour les sections suivantes:

Voie générale: Classes de 1ère, spécialités Sciences, économiques et sociales et Histoire géographie, géopolitique et sciences politiques et classes de Terminale ES (Economique et sociale)

Voie technologique : Classes de 1ère et de Terminale ST2S (Sciences et technologies de la santé et du social).

Voie professionnelle : Classes de 1ère et Terminale SPVL (Service de proximité et de vie locale) et ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne).

Voie post-baccalauréat: Classes de BTS « Services et prestations du secteur sanitaire et social » (SP3S) et « Économie sociale et familiale » (ESF).

Quels sont les thèmes de travail 2019-2020 ?

 

Pour chacun des thèmes du concours, les formats des productions sont laissés libres et à la discrétion des professeurs et des élèves. Toutefois,  la valorisation et la mise en œuvre de projets ou de productions qui ne seraient pas finalisés est plus difficile a posteriori.

  • Thème 1: Pour une protection sociale universelle

Aujourd’hui, 55% de la population mondiale n’a pas accès à un système de protection sociale et seulement 29% de la population mondiale est couverte par des systèmes complets de protection sociale. Pourtant, la protection sociale est consacrée comme un droit humain par la Déclaration universelle des droits de l’Homme et les objectifs de développement durable fixés par l’ONU promeuvent l’ambition d’une protection sociale universelle à l’horizon 2030.

Les élèves sont invités à réfléchir sur la base de différentes questions : comment promouvoir la protection sociale universelle ? Pourquoi est-ce important ? Quels sont les enjeux portés par l’ambition d’une protection sociale universelle ?

Afin d’initier leur réflexion, un corpus documentaire est proposé aux élèves en appui de ce thème. Celui-ci comprend :

– Les articles 22 et 25 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme

– Un extrait du Discours de Simone Veil prononcé à l’occasion du 60ème anniversaire de la Sécurité sociale.

Ce thème n’a pas pour ambition de questionner les élèves sur comment aller vers la protection sociale universelle mais de les faire travailler sur un plaidoyer qui permettrait de convaincre un auditoire de la nécessité d’agir. Le format attendu des élèves est un format qui encourage l’éloquence, celui-ci est toutefois laissé libre.

  • Thème 2: Comment se sentir plus acteur de la solidarité quand on est jeune ?

Notre système de sécurité sociale repose sur des valeurs de solidarité qu’elle met en œuvre à l’échelle de la Nation. Cette solidarité peut apparaitre aujourd’hui désincarnée et peu perceptible pour les jeunes. Cette solidarité s’accompagne de droits et devoirs (ex : contribuer à la solidarité nationale selon ses moyens, percevoir les prestations auxquelles on a droit selon sa situation,…) perceptibles par les jeunes et qui permettent de matérialiser cette solidarité.

Comment réincarner cette solidarité, notamment en partant d’une réflexion sur les droits et devoirs ? Comment faire en sorte que les jeunes soient plus acteurs de la solidarité que désengagés ? Les élèves sont invités à réfléchir à ces questions.

Les élèves sont invités à proposer un projet qui peut prendre la forme soit d’une solution numérique, soit d’actions qui pourraient s’intégrer dans les modules du Service national universel consacrés aux thématiques de la protection sociale. Plus largement, il peut prendre la forme d’actions concrètes qui pourraient être déployées par l’institution Sécurité sociale ou qu’ils pourraient déployer eux-même afin d’aider les jeunes à se sentir plus acteurs de la solidarité. Si les actions proposées n’ont pas été concrètement déployées par les élèves, leur faisabllité doit être garantie.

Les élèves pourront restituer le fruit de leur réflexion et leur projet ou action sous la forme qu’ils souhaitent.  Comme rappelé de manière liminaire, leur attention est attirée sur le fait que la valorisation et la mise en œuvre de projets ou de productions qui ne seraient pas finalisés est plus difficile a posteriori.

  • Thème 3: Comment lutter contre l’isolement ?

L’isolement, qui correspond à une pauvreté des interactions sociales (espacement voire absence d’interactions physiques ou verbales avec des personnes tierces), a des conséquences délétères pour les personnes qui en sont victimes : conséquences en matière de santé physique et mentale. Toutes les générations sont touchées par ce phénomène et monter des projets inter-générationnels pour que des personnes d’une génération aident des personnes d’une autre génération à sortir de l’isolement est une idée régulièrement mise en avant. 

Les élèves sont invités à réfléchir et à  élaborer des projets ou des actions qui visent à lutter contre l’isolement. Ils pourront soit présenter un projet concret qu’ils ont pu réaliser soit proposer un projet ou une action qui pourrait être mis en œuvre dans une dynamique inter-générationnelle.  Dans le cadre de ce projet, les élèves pourront notamment initier une dynamique avec une association de lutte contre l’isolement.

Les élèves pourront restituer le fruit de leur réflexion et leur projet ou action sous la forme qu’ils souhaitent.  Comme rappelé de manière liminaire, leur attention est attirée sur le fait que la valorisation et la mise en œuvre de projets ou de productions qui ne seraient pas finalisés est plus difficile a posteriori.

  • Thème 4: La protection sociale et l’égalité entre les femmes et les hommes.

La sécurité sociale participe-t-elle à l’égalité entre les femmes et les hommes ? Un grand nombre de prestations ont permis d’améliorer la condition des femmes (indemnités journalières pour maternité, pensions de réversion, droit direct à l’Assurance maladie…). Toutefois, on peut se demander si certaines prestations de la sécurité sociale ne contribuent pas à « genrer » certaines occupations comme l’éducation des enfants, ce que montrent bien les statistiques des bénéficiaires des prestations familiales, notamment. L’instauration du congé paternité a été un progrès mais reste très limité par rapport au congé maternité. Au niveau de la retraite, on observe également de forts écarts de pension entre les femmes et les hommes que, toutefois, la sécurité sociale s’efforce de corriger. Les aidants de personnes âgées en perte d’autonomie sont le plus souvent des aidantes avec des possibilités de « répit » encore trop limitées.

Les élèves sont invités à réfléchir à la question posée de manière liminaire et à formuler des réflexions, analyses, propositions sur la façon dont la sécurité sociale pourrait mieux participer à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les élèves pourront restituer le fruit de leur réflexion sous la forme qu’ils souhaitent. 

Quelles sont les réalisations attendues ?

Chaque thème de travail donne lieu à:

  • la rédaction d’une fiche de présentation.
  • la conception d’une production.

Le format de cette production devra respecter un certain nombre de conditions détaillées dans le règlement intérieur du concours.

Quelles sont les modalités d’organisation dans les classes ?

Au sein d’une même classe, les enseignants peuvent constituer jusqu’à 4 groupes d’élèves qui travaillent sur le même thème ou sur des thèmes différents.

Quel appui pour les classes participantes ?

Le cadre d’organisation du concours prévoit la mise à disposition d’un ensemble de ressources pédagogiques sur chaque thème du concous. Ces ressources pourront revêtir différents formats (vidéos, articles de presse, fiches, dossiers documentaires etc.) et auront vocation à alimenter les connaissances et la réflexion des candidats sur les thèmes du concours.

Ces ressources seront mises en ligne dans la rubrique dédiée le lundi 23 septembre, date d’ouverture du serveur des inscriptions.

 

Pour les classes candidates qui souhaitent échanger avec des professionnels de la Sécurité sociale, des organismes locaux volontaires proposeront aux participants, dans la limite des créneaux disponibles, des interventions du type « présentation de l’institution Sécurité sociale » au sens large ou « visite d’organisme ». L’ensemble des modalités du dispositif seront détaillées dans le règlement intérieur et l’espace candidat.

Qui évalue les réalisations des candidats et comment sont désignés les lauréats?

Tout dépôt de réalisations par les candidats dans le cadre du concours sera obligatoirement soumis à évaluation d’un système de jurys. Celui-ci reposera sur deux niveaux , régional et national, et sera composé de réprésentants qualifiés de la Sécurité sociale et de l’Education Nationale.

L’évaluation par le jury régional servira à établir un classement par région. A la suite de ces jurys régionaux, une commission d’harmonisation se réunira pour sélectionner les 25 à 30 meilleures productions qui seront remontées au jury national, sur la base des évaluations transmises par les jurys régionaux.

Le jury national distinguera, parmi ces 25 à 30 meilleures productions, un lauréat national par catégorie de participation (catégorie voie professionnelle, catégorie voie technologique, catégorie voie générale, catégorie post-baccalauréat), quel que soit le thème de travail.

Le jury national pourra également décerner, en fonction de la qualité et de l’originalité des productions qui lui seront soumises, des prix spéciaux.

Comment est attribué le prix du public?

Dans le cadre de sa participation au concours, chaque classe candidate peut décider de soumettre sa production au vote du public. Cette participation est facultative.

La production sera mise en ligne sur le site Sécu-jeunes/Espace concours. Le prix du public récompensera la production ayant obtenu le plus grand nombre de votes sur le site Sécu-jeunes entre le 27 janvier et le 6 mars 2020.

Comment seront recompensés les lauréats ?

Les prix nationaux seront remis à Paris, fin mars/début avril 2020, lors d’une cérémonie dont le lieu sera à confirmer.

Ils consisteront en:

  • la remise d’un trophée collectif au groupe d’élèves lauréats,
  • la venue sur Paris avec la visite d’une Institution de la République.

Au cours de la cérémonie, les candidats lauréats seront conviés à présenter leur projet en 180 secondes.

Modalités de participation et calendrier

Mi-mai au 22 septembre 2019: Possibilité de renseigner ses coordonnées au sein du formulaire d’intérêt au concours pour être informé de l’ouverture du serveur des inscriptions le 23 septembre.

Du 23 septembre au 11 octobre (15h):  Phase d’inscriptions

11 octobre (15h): clôture des inscriptions

Du 23 septembre au 22 janvier 2020 (15h): Travaux des classes

22 janvier 2020: Date limite de dépôt des réalisations (sauf pour Mayotte et la Réunion)

27 janvier 2020: Ouverture du vote du public

Février 2020: Délibérations des jurys régionaux et de la commission d’harmonisation

6 mars 2020 (15h) : Clôture du vote du public

Mi-mars 2020: Jury national

Fin mars/Début avril 2020: Cérémonie et remise des prix

Qui joindre en cas de questions ?

En cas de questions sur le projet ou pour tout problème technique, nous vous remercions d’adresser un mail à l’adresse suivante: concours@secu-jeunes.fr