L’ensemble des points de vue, images et idées exprimés pour chaque production reflète uniquement ceux des élèves ayant participé à la réalisation de la production et en aucun cas, ceux des organisateurs du concours 2019/2020 « Les jeunes et la Sécurité sociale, Solidaires et Citoyens ».

L’évolution des votes fait l’objet d’une surveillance constante de la part des organisateurs. Tout vote considéré comme frauduleux sera supprimé. En cas de récidive, la participation au vote du public de la production litigieuse pourra être suspendue.


Titre de la production


Les jumeaux

Présentation de la production


Nous avons choisi le thème de l’inégalité homme/femme car c’est un sujet qui nous concerne personnellement et qui est toujours d’actualité. En effet, à l’aide des réseaux sociaux, l’acceptation de soi se développe auprès des jeunes. L’inégalité homme/femme commence dès l’enfance. Chaque etre est unique en son genre et c’est en grandissant que l’on va se construire progressivement en fonction de nos influences (la famille, la culture, la société, l'éducation). Et c’est ainsi que naissent les stéréotypes. C’est pour cela que nous avons choisi de nous orienter vers une cible primordiale : les enfants. C’est au moment de l’éducation des enfants qu’il faut sensibiliser à l’égalité homme/femme puisque selon Anne Dafflon Novelle dans sa revue « Filles-garçons : socialisation différenciée ? » parue en 2006, on peut voir que le domaine littéraire comprend plus de filles contrairement au domaine scientifique. Ce constat montre bien que l’éducation influence le choix des élèves. Nous nous sommes donc demandées comment réussir à transmettre efficacement le message auprès de cette cible. Ces affiches paraissent au premier abord stéréotypées, s’approchant des clichés. En effet, nous avons choisi d’utiliser comme couleurs de fond, le bleu et le rose, deux couleurs qui correspondent dans l’imaginaire collectif aux filles et aux garçons. De même pour la représentation des personnages déguisés en princesse et pirate, qui sont des jeux que l’on définit respectivement aux filles et garçons lorsqu’ils sont enfants. Un rappel des deux métiers indiqués dans les affiches est présent : un miroir pour l’affiche concernant le garçon qui se réfère aux métiers de l'esthétique et des boucles d'oreilles grue rappelant le domaine du bâtiment pour la fille. Le choix d’illustrations mettant en scène des enfants de manière minimaliste, leur permet de s’identifier plus facilement à ces affiches et permet aux plus âgés de pousser les enfants à réaliser leur rêve et à assumer leurs choix. Les adjectifs employés pour décrire les deux enfants ont deux significations différentes. Le premier est un adjectif que l’on attribue couramment à chacun des sexes (viril et féminine). Le second adjectif est au contraire attribué au sexe opposé (sensible ou robuste). Ce paradoxe permet d’interpeller le lecteur. L’utilisation de chiffres est issue de source de l’INSEE, cela renforce la crédibilité de notre travail et met en lumière la situation actuelle. Les affiches se lisent en deux temps, d’une part, la visualisation de l’illustration, puis dans un second temps, la lecture du texte qui vient casser les clichés établis dans le visuel. Notre projet se compose de deux affiches, une destinée aux filles et une pour les garcons. Ces deux affiches fonctionnent en duo pour ne pas privilégier un des deux sexes. Afin que les enfants puissent s’identifier aux personnages. Nous avons choisi de nommer nos affiches “les jumeaux” pour montrer que les hommes et femmes se ressemblent et ont le droit à l’égalité. Ces affiches veulent montrer aux jeunes qu’ils peuvent entreprendre le métier qui leur plait malgré que certains qu’ils soient plus ou moins sexualisés. C’est montrer aux enfants qu’une princesse peut devenir grutière et qu’un pirate peut devenir esthéticien malgré les préjugés qu’il peut avoir dans notre société. La sécurité sociale encourage les enfants à suivre leur volonté.

Visuels de la production