Mes droits, mes démarches

Handicap

Et si je suis en situation de handicap ?

Si vous êtes en situation de handicap, des aides peuvent compléter vos ressources pour vous garantir un revenu minimal, que vous ayez ou non une activité professionnelle. Il s’agit principalement de la pension d’invalidité et de l’allocation aux adultes handicapés.

Qui peut bénéficier de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) et comment ?

Il faut avoir au moins 20 ans (16 ans sous certaines conditions), un taux de handicap d’au moins 50 %, et des ressources ne dépassant pas un certain plafond. Le montant maximum de l’AAH est de 807,65 € par mois (début 2016), avec un complément possible de 104,77 ou 179,31 € par mois en fonction de votre situation. Pour obtenir ces aides, faites votre demande auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) dont vous dépendez.
C’est ensuite la Caf ou votre MSA qui verse l’AAH.

Le saviez-vous ?
Votre caisse d’assurance maladie (Cpam, MSA, RSI) peut vous accompagner tout au long des démarches à effectuer : n’hésitez pas à prendre contact avec elle.
Vous vous interrogez sur les conséquences de votre passage en invalidité ?
Le service social de l’Assurance maladie vous propose un soutien dans l’élaboration d’un nouveau projet de vie (lien social, entourage familial, retour à l’emploi…).
L’action sanitaire et sociale de l’Assurance maladie peut vous permettre de bénéficier d’une aide financière ponctuelle, en complément des prestations (remboursement des soins, indemnités journalières…) habituellement versées.

Dans quelles conditions puis-je demander une pension d’invalidité ?

La pension d’invalidité a pour objet de compenser la perte de salaire qui résulte de la réduction de la capacité de travail après un accident ou une maladie invalidante d’origine non professionnelle.
Sous réserve de remplir certaines conditions médicales, d’âge et d’ouverture de droits, vous pouvez demander à bénéficier d’une pension d’invalidité si votre capacité de travail ou de revenus est réduite d’au moins deux tiers.

Qui peut en faire la demande ?

  • Vous ou votre médecin qui, avec votre accord, peut alors adresser un certificat médical à votre caisse d’assurance maladie.handicap
  • Le médecin conseil du service médical de votre caisse d’assurance maladie (Cpam, MSA, RSI), après avoir fait le point sur votre état de santé.

Ensuite, votre caisse d’assurance maladie dispose de 2 mois pour étudier votre dossier et vous avertir de sa décision de vous attribuer ou non la pension d’invalidité. Pour en calculer le montant,
c’est votre salaire annuel moyen à partir des 10 meilleures années d’activité qui est pris en compte (salaires soumis à cotisations dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale). Le montant de votre pension d’invalidité dépend également de la catégorie d’invalidité, attribuée selon vos capacités à exercer une activité professionnelle et votre besoin d’assistance pour les gestes essentiels de la vie courante.

Existe-t-il d’autres aides ?

Si vous remplissez certaines conditions, vous pouvez aussi bénéficier automatiquement de la Majoration pour la vie autonome (MVA) versée par la Caf et la MSA, d’un montant de 104,77 € par mois, ainsi que d’une retraite à taux plein à partir de 55 ans. Ce dispositif, appelé départ anticipé pour les assurés handicapés, concerne les salariés, fonctionnaires, artisans, commerçants, professions libérales et exploitants agricoles.

Pour en savoir plus sur la retraite anticipée en cas de handicap :
L’assurance retraite
Msa.fr

Ce contenu vous a-t-il été utile ? Oui - Non


L'information n'est pas complèteIl y a trop d'informationsAutre