Mes droits, mes démarches

Infos pratiques

A qui dois-je m’adresser pour ma Sécu ?

La réponse à cette question varie selon votre situation ou celle de vos parents si vous dépendez encore de leur Sécurité sociale. Pour savoir vers qui vous tourner, voici les principales situations dans lesquelles vous pouvez être.

Contre quels risques la Sécurité sociale me protège ?

Avant de savoir vers qui vous tourner, il faut déjà savoir face à quels risques sociaux la Sécurité sociale intervient. La Sécurité sociale protège l’ensemble des personnes résidant légalement en France en matière de :

  • maladie, de maternité, d’invalidité et de décès
  • vieillesse : sont ici principalement visées les questions de retraite et de veuvage
  • famille avec notamment la petite enfance, la jeunesse, le logement et l’insertion
  • accidents du travail et maladies professionnelles.

Toute personne résidant légalement en France bénéficie donc d’une couverture face à ces risques grâce à la Sécurité sociale. Cette protection est assurée par le biais d’un « régime » auquel chacun est rattaché en fonction de son statut professionnel. Attention, ce n’est pas parce que vous n’exercez aucune activité professionnelle que la Sécurité sociale ne vous protège pas. Depuis 1978 pour les prestations familiales et depuis 1999 pour la maladie, un régime universel viendra vous apporter une protection.

Après cette petite introduction, voici les principales situations qui peuvent vous concerner, le régime auquel vous serez rattaché et les caisses qui seront vos principaux interlocuteurs.

Vous êtes étudiants ?

En matière de santé, les étudiants n’ont plus à changer de système de protection sociale lors d’une première inscritption dans l’enseignement supérieur comme c’était le cas avant la rentrée universitaire 2019. Les nouveaux étudiants restent rattachés à leur régime actuel et sans frais supplémentaires.

Si vous exercez un travail à temps partiel, vous pouvez demander à être rattaché au régime général et votre dossier sera géré par la Cpam de votre département de résidence.

En matière d’aide au logement, c’est auprès de la Caf de votre département de résidence qu’il vous faudra entamer des démarches.

Vous êtes salariés du secteur privé ?

En matière de maladie, maternité, invalidité, décès mais aussi en cas d’accidents du travail ou de maladies professionnelles, vous dépendez du régime général de la Sécurité sociale et votre principal interlocuteur sera la Cpam de votre lieu de résidence.
Pour les prestations familiales, les aides au logement mais aussi la prime d’activité, votre principal interlocuteur sera la Caf de votre lieu de résidence.
Concernant votre retraite, votre interlocuteur sera la Carsat de votre région d’habitation (attention: leur organisation territoriale est calquée sur les anciennes régions de 2015).

Cette section vous concerne également si vous êtes agents non titulaires du service public (contractuels), ou si votre activité est assimilée à une activité salariée car vous dépendez également du régime général dans cette situation.

Attention, certains salariés du secteur privé peuvent dépendre de régimes spéciaux (ex Ratp, Sncf,..), soyez alors vigilants sur votre interlocuteur.

contacter la Sécurité sociale

Vous êtes exploitants ou salariés agricoles ?

Vous dépendez alors du régime agricole. Votre interlocuteur sera votre caisse locale de la MSA qui gère l’ensemble de votre protection contre les différents risques.

Vous dépendez également de la MSA si vous êtes salariés de secteurs rattachés à l’agriculture.

Vous êtes travailleurs indépendants ?

Que vous soyez artisan, commerçant, autoentrepreneur, conjoint collaborateur, vous êtes rattaché à la Sécurité sociale des indépendants gérée par la Caisse nationale déléguée pour la Sécurité sociale des indépendants.

Les caisses locales déléguées pour la Sécurité sociale des indépendants restent vos principaux interlocuteurs en matière de maladie et de retraite jusqu’au 31 décembre 2019 si vous avez démarré votre activité indépendante avant le 1er janvier 2019. Pour les nouveaux indépendants qui ont débuté leur activité en 2019, les organismes du régime général (Cpam, Urssaf et Carsat) sont d’ores et déjà leurs interlocuteurs. A partir du 1er janvier 2020, tous les travailleurs indépendants dépendront du régime général et de ses organismes.

En matière de prestations familiales, d’aides au logement ou encore de prime d’activité, c’est la Caf de votre département de résidence qui sera votre principal interlocuteur.

Situations particulières

Agents titulaires de la fonction publique, militaires, enseignants… Chaque cas est particulier. Pour faire le point, adressez-vous à votre Cpam.

Ce contenu vous a-t-il été utile ? Oui - Non


L'information n'est pas complèteIl y a trop d'informationsAutre

[recaptcha]