Mes droits, mes démarches

Santé

Et si mes revenus sont trop faibles pour cotiser à une complémentaire santé ?

Il existe des dispositifs financés par les caisses d’assurance maladie pour permettre aux personnes à faibles ressources de bénéficier d’une couverture complète de leurs dépenses de santé : une complémentaire peut intervenir pour les aider à faire face aux dépenses qui restent à leur charge, sans qu’elles aient à payer de cotisation.

Concrètement ?

Grâce à la CMU complémentaire (CMU-C), vous ne payez plus vos dépenses chez le médecin, à la pharmacie, dans un laboratoire d’analyses médicales, à l’hôpital, chez le dentiste. Cela peut également concerner sous certaines conditions les verres et la monture de vos lunettes, les prothèses dentaires (couronne, appareil dentaire), les prothèses auditives.
Par ailleurs, si vous bénéficiez de la CMU complémentaire, vous pouvez obtenir :

  • Des réductions de prix sur l’électricité ou le gaz, sans démarche supplémentaire (vos coordonnées sont envoyées directement par votre caisse d’assurance maladie aux fournisseurs d’énergie qui vous proposeront alors des tarifs réduits).
  • Des réductions ou des gratuités sur le prix des abonnements de transport en commun.complementaire-sante

 

Quelles conditions dois-je remplir ?

La CMU complémentaire est entièrement gratuite. Elle est renouvelable à votre demande chaque année, à condition que vous remplissiez toujours les conditions de résidence et de ressources.

De plus, comme tous les autres assurés sociaux vous devez respecter le parcours de soins coordonnés, à savoir : déclarer un médecin traitant à votre caisse d’assurance maladie et suivre ses orientations.
Si vous ne respectez pas le parcours de soins (par exemple, si vous consultez un médecin sans avoir été orienté au préalable par votre médecin traitant), une majoration du ticket modérateur peut vous être appliquée.
En cas de situation matérielle difficile, une aide financière exceptionnelle et ponctuelle peut vous être accordée : renseignez-vous auprès de votre caisse.

 

Et si je n’y ai pas droit ?

Vous pouvez demander à bénéficier de l’ACS (Aide au paiement d’une complémentaire santé), qui permet de prendre en charge une partie de votre complémentaire santé si vos revenus sont faibles mais supérieurs à ceux donnant droit à la CMU-C.
Ainsi, si vous résidez en France depuis plus de 3 mois et que vous remplissez les conditions de ressources, vous recevez un chèque ACS par membre du foyer de plus de 16 ans, à remettre à une complémentaire santé choisie sur la liste des contrats présélectionnés (disponible sur info-acs.fr) pour réduire le montant de votre cotisation annuelle.

 

Ce contenu vous a-t-il été utile ? Oui - Non


L'information n'est pas complèteIl y a trop d'informationsAutre